Qu’est-ce que cela implique en cas de troubles des apprentissages ?


Au vu de tout ce qui précède, nous pouvons facilement identifier les défis supplémentaires que les enfants (ou adolescents) présentant des troubles des apprentissages (Dys, TDA/H) sont amenés à relever, eux qui ont plus difficilement accès à ces 4 sources d’efficacité personnelle. Ces élèves peuvent être confrontés à l’échec plusieurs fois par jour, recevoir des feed-back maladroits voire blessants. Un sentiment d’injustice peut alors s’installer et la déception les tirailler. Connaissant l’hypersensibilité des profils à Haut Potentiel Intellectuel, nous comprenons que soigner le feed-back devient une priorité. Une autre priorité est celle de reconnaître la qualité du travail fourni, même si les résultats ne sont pas encore au rendez-vous. L’acquisition des aptitudes, au rythme de l’élève, va l’aider à construire son sentiment d’efficacité personnelle. Le rythme personnel de l’enfant est à prendre en compte.

La notion de perfectionnisme est également à considérer pour faciliter le renforcement de l’auto- efficacité. Comment éprouver ce sentiment d’efficacité personnelle si l’on se fixe des objectifs très ou trop hauts et donc inatteignables ?

Les moments de complicité

Chaque étape franchie, chaque objectif atteint, sera célébré. Reconnaître, célébrer les progrès réalisés viendra renforcer le sentiment d’auto-efficacité et viendra nourrir le besoin de reconnaissance. Les moments de complicité comptent, en famille, entre amis, etc. Il y a les temps de travail et les temps de repos, de jeux, d’amusement. Des moments de travail où l’élève qui présente des troubles des apprentissages mobilise ses ressources pour se mettre à ses devoirs, aller en cours et avancer pas à pas vers son objectif et des moments de détente, de plaisir, de partage où le rire, l’insouciance et le lâcher-prise ont toute leur place. Des moments de complicité pour remplir son réservoir de ressources dans lequel il pourra venir puiser en cas de besoin, sans l’épuiser. Nous connaissons l’importance de l’état émotionnel dans la construction du sentiment d’auto-efficacité mais aussi dans le fonctionnement de la mémoire. L’état émotif occupe une place centrale chez les enfants à haut potentiel intellectuel. C’est le cas aussi pour les enfants Dys, mais on en parle moins.


Passez de bons moments en famille, entre amis, c’est important. Célébrez toutes les réussites !

Sylvie Franco

– Cabinet Slv-Evolution – Avignon, Lourmarin, Lyon, Paris.

Coach spécialisée troubles Dys, HPI – Sophrologue certifiée

06 37 11 56 41

contact@slv-evolution.fr

www.slv-evolution.fr

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2023 by Mums Tums and babies. Proudly created with Grhome 

Rejoignez-nous
  • Facebook